06 décembre 2010

L'envers du calendrier

Je regarde par la fenêtreLe tableau de l'instantQue peint dans le paraîtreLe pinceau du tempsJe vois d'abord dans le ventLes feuilles mortes de l'automneEmbarquées dans un ballet savantDont le mouvement résonneAu rythme des envoléesLe feu du paysage se déplaceLes couleurs offertes aux gibouléesLe spectre du réel s'effaceJe regarde par la fenêtreLe tableau de l'instantQue peint dans le paraîtreLe pinceau du tempsJe vois ensuite le festival blancParé de ses plus beaux floconsLes cendres glacées de l'AventDes perles jetées du balconLes... [Lire la suite]
Posté par guilloud à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]